Les 16 et 17 juin 2012
Week-end dans le Haut-Doubs


Week-end traction FC 7-11-15 en 2012  vu par Serge

La destination de ce WE est le Haut-Doubs.

samedi  16 juin 2012      

Le rendez-vous final est fixé le à 9h 30 sur le premier parking de la 4 voies direction Mamirolle.

Comme dab les gens du Jura sont apparus vers 10h 15 !!!!

Nous sommes donc partis 3 tracs ( Yves 11 B 1950, Eric et  Christine 11 BL 1948, Serge et Monique 11 B 1955) plus une DS  19 ?? Alain, Dominique, Thomas et un copain.

Par un beau soleil nous nous dirigeons vers la Roche du prêtre sur la route de Maîche.

Nous bénéficions d’un magnifique panorama sur la reculée de Consolation. Le séminaire de Consolation est tout petit dans le fond de la reculée. Il est à noter que ce belvédère a connu des suicides tragiques (« suicides tragiques » Monique me dit que c’est un pléonasme !!!) ; le dernier date d’il y a un mois.

Retour à  Fuans pour reprendre la route du site de Consolation. Il fait de plus en plus chaud, mais à coté du séminaire nous trouvons un havre de fraîcheur au bord du Dessoubre pour le pique-nique.

Après le repas nous avons découvert un concurrent à Guy allongé dans l’herbe sous un arbre, endormi, avec un sourire de bienheureux.

Nous avons du mal à quitter ce coin de fraîcheur. Nous remontons de la vallée en nous arrêtant au restaurant qui était géré par le séminaire de Consolation. Il présente une architecture originale et moderne. Il a été fermé pendant plusieurs années pour cause de non rentabilité ; mais actuellement des particuliers en ont repris l’activité. Le parking a été investi par le « vespa club de Franche-Comté ». Une petite visite à la source du Tabourot et reprise de la route en direction des Bréseux en suivant la vallée du Dessoubre.

Arrêt  à l’église des Bréseux où l’on admire les vitraux modernes de Mannessier. Dans le cimetière Alain nous fait découvrir ses racines ; son arrière grand-père y est enterré.

Ensuite nous prenons possession de nos confortables chalets retenus par Eric au camping de Maîche. Adieu le montage des tentes ….on s’embourgeoise …

Vers 19h 30 direction le restaurant Le Gey (a pieds c’est plus prudent pour le retour…).

Le repas typiquement du Haut-Doubs fut suivi de la visite du tué du restaurant.

Retour au camping ou nous continuons nos bruyantes conversations. Mais, oh déception, la mirabelle est totalement  absente ….On se rabat sur le jus d’orange arrosé d’eau bénite (rhum charrette). Vers 1h, je crois, tout le monde au dodo.

Dimanche 17 juin.

Réveil pas trop pénible (peut être pour Alain !!!), petit-déjeuner et départ vers les « Echelles de la mort » près de Charquemont. La descente dans le fond de la vallée vers le DOUBS se fait par une route sinueuse et très étroite. Tous les 200m des panneaux rendent l’usage de l’avertisseur obligatoire ; alors on s’en donne à cœur joie…

Arrivé sur le parking des échelles de la mort on s’équipe et c’est parti pour une bonne grimpette. Le site est bien aménagé ; malgré quelques difficultés la majeure partie de notre troupe arrive sur un belvédère. On redescend à reculons les échelles c’est plus prudent.

.Tout le monde est sain et sauf …les échelles ne sont pas « de la mort »….

Nous repartons pour chercher un coin pique-nique que nous trouvons au bord du Doubs à Biaufond. Le soleil est toujours là, l’herbe est tendre, le Doubs est calme, les canards batifolent, la Suisse en face est nickel-chrome …elle est pas belle la vie …

Après le passage de la frontière nous rentrons par la SUISSE par des chemins très sympathiques et un peu pommés …bravo au GPS manuel de la DS.

Arrêt aux Brenets pour satisfaire la gourmandise de ces dames (faîtes gaffe le chocolat ça constipe …)

Retour tranquille par Morteau, Gilley, Longemaison, Avoudrey, Valdahon et séparation avant la voie des Mercuraux.

Grâce à Eric et les autres, ce fut un merveilleux WE Trac. Merci aussi au soleil qui s’est montré généreux ; et puis on a pris le temps de vivre sans courir après un programme de visite chargé et minuté …zen quoi …